meli-melo de moi

melimeloane

18 juin 2007

La Chronique d'Oleanna [1]

Je chausse mon regard mesquin et enfile mon costume de pestiférée du siècle; je me fais casser la gueule, comme ça… Je me confortais pourtant dans la place que je m’étais octroyée (j’ai choisi!); merde, j’ai pas compris! Je me convainc avec dureté de ne pas broncher, j’ouvre la fenêtre octogonale et colorée, décor qui attire le regard des enfants dans les maternelles. Les fenêtres ne sont pas comme à la maison. Je saute, portant toujours mon regard mesquin.
Je passe alors mon déguisement de clown et m’avance vers Mr Royal, sévère comme papa pantoufle, le père fouettard. ‘’T’es en retard!’’
Je baisse mon regard au sol sableux, puis vers le trapèze tout là-haut. Une fille sublime s’y balance, réalisant quelques figures qui impressionneraient sûrement le public qui s’installera bientôt dans les gradins difformes de ce chapiteau sombre…
J’ai vomi, à la droite de Mr Royal… C’est l’émotion. Je sais pas, j’ai vomi, comme ça. ‘’Mr le clown, un sourire!’’ Le photographe de la gazette de la ville. Il pue toujours autant la banalité et la controverse. Les priveurs de privé. Joli nom. Je ne lui crie même pas que je suis une femme. Je souris… J’ai les dents jaunes d’hypocrisie et mon regard mesquin, toujours le même.

 

A chacun de ces moments d’épuisement zygomatique, Mr Royal débarque, messager des spots lumineux, annonçant le début du spectacle.
Je fais le clown, le pitre, la rigolote. Mes deux couettes retenues par des rubans ridicules se balancent de manière aussi ridicule lorsque je dirige ma bouille d’un côté et de l’autre. Comptant les secondes à chaque mouvement. Je vend le mensonge de mes émotions. Je tombe, m’emmêlant les lacets que j’avais omis de mêler. Je pleure. D’abord sans que personne ne me voit… Mais mon maquillage coule.

Posté par melimeloane à 00:41 - La Chronique d'Oleanna - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire